Christiane Chabot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 1 décembre 2017

Installation Mémoires suspendues 2017

Installation 2012

Sculpter la nature avec les matières végétales qu'elle nous offre (feuilles, fleurs, pierres...) pour construire de nouveaux hybrides. Photographier ces éléments fragiles et éphémères pour saisir l'instant de leur métamorphose. Peindre, dessiner pour interpréter ces partitions de l'éphémère et leur donner un sens nouveau, une nouvelle nature. Sculpter ces mondes végétaux en les transposant dans l'acier, matériaux porteurs d'un temps long et d'un sens reconstruit, inattendu, à la limite de l'abstraction. Et puis... Marcher dans ce jardin transfiguré.

Un autre Monde Peintures - Assemblages

Oh! Les beaux jours!

Livre d'artiste. Livre unique, conception réalisation Christiane Chabot. Assemblage d'images dans un carnet Orihon Japon, sur papier chiffon et couverture cartonnée. Ensemble de 12 pages incluant les dessus de reliure. Dimension 22,5x22,5cm (fermé)

jeudi 30 novembre 2017

Un autre Monde. Peintures et assemblages,Tondo, huile sur toile, 100 cm de diamètre.

Lovely day

Nouvelle série, mix-média. (photo, collage, peinture, objet)

mardi 9 juin 2015

Vita Contemplativa

VITA CONTEMPLATIVA

J’imagine



que le bois de l'animal ainsi tombé après une vie rompue, s'est retrouvé dans un nouvel ordre. Il a connu vents et marées, ramassé au fil du mouvement mille feuilles d'or et accroché un autre comme lui,



petit chevreuil, corail ; sa teinte s'est ennoblie des couleurs du feu et de la cendre,



Il se retrouve ainsi en majesté sur le mur de celui qui a rêvé le conserver pour parler des beautés de la nature et du temps qui passe, du temps qui nous enseigne que le tout y est déjà contenu.

mercredi 17 décembre 2014

Exposition le cabinet des merveilles

mardi 10 juin 2014

Article Le cabinet de curiosités.

LE CABINET DE CURIOSITÉS DE CHRISTIANE CHABOT, MONTRÉAL, 2009-2014 Vitrine comprenant le corpus d'une partie du cabinet, plusieurs séries rassemblées: statuettes «au bonheur des dames», coquillage « aurores boréales», portes- chapeau « les encensoirs». Artefacts constitués de différents matériaux assemblés dans un nouvel ordre. (Statuettes de porcelaine anciennes, nautilus, grand clam de Chine ,corail blanc, plumes diverses, perle d'eau douce, fil d'argent, billes de verre, pierres semi-précieuses et nacre). Apparu à la Renaissance en Europe, le cabinet de curiosités est l'ancêtre du muséum. Ici est proposé une relecture des objets comme amorce d'une créativité, symbole d'une vision assurément contemporaine.

Lire la suite

Article dans Vie des Arts, Hiver 2014 par Claudette Hould

http://www.viedesarts.com (Numéro 234, hiver 2014)

Les santos suite: Vierge Marie Antoinette

Statuette articulée en bois, impression sur lin, couture vêtement, panier soudé pour accueillir jupon avec les dernières lettres écrites pas Marie Antoinette. Construction sur les épaules, coquillages, perle et corail, masque, main feuille d'or, jouets détournés...

Détail Artiste au travail

Cabinet suite: Judith et Vénus

Judith

Judith(détail)

Croix ancienne, statuette de porcelaine antique, jupe dentelle, tête de poupée + corps, perles...

Vénus

Vénus détail

Croix ancienne, statuette de porcelaine antique, swarovski, tête de mort bijoux...

Lire la suite

lundi 9 juin 2014

Série Les Santos

La vierge des sous bois.

La vierge romaine.

Fabrication de la vierge du printemps

La vierge du printemps

Lire la suite

jeudi 11 octobre 2012

Voyage au centre de l'arbre au Gesu, Montréal Exposition été 2012

Au bord du fleuve Saint Laurent

Mémoires suspendues



Vue de côté



Vue d'ensemble



Visiteurs

« VOYAGE AU CENTRE DE L’ARBRE » Cette sculpture fait référence au corps originaire, aux souvenirs les plus enfouis de notre mémoire. Origine des formes et des sensations. La peau de l’objet est la continuité entre l’objet et l’espace. Sculpture contemporaine, dont la maîtrise de l’échelle monumentale adhère à la sensualité blanche de l’érable, apparente simplicité de la surface. En faisant le tour, on se rend compte que l’on peut la pénétrer et découvrir un autre univers. Le spectateur est engagé physiquement et psychiquement dans l’œuvre. L’artiste a sculpté des impressions nommées « mémoires de paysages ».

Cette pièce monumentale introduit la notion de paysage et de voyage. L’extérieur en érable offre un contraste avec l’intérieur que l’on peut pénétrer. L’œuvre propose qu’à l’intérieur de l’arbre se trouve la mémoire du paysage dans lequel il s’inscrit et qui l’entoure. Le liber, c'est-à-dire l’intérieur (ici, le contre-plaqué) est façonné pour donner à voir cette proposition. On entre dans la forme, on caresse, on respire les essences, et l’on écoute la sonorité qu’induit une surface en bois. Voir, toucher, sentir, entendre le paysage.

Produire une œuvre de grande dimension dans laquelle on peut s’y retrouver, comme s’y perdre, mémoires diverses ! Ce résultat a été obtenu en conjuguant des associations, des expertises, de l’expérience et du savoir faire. La sculpture est réalisé avec du bois déroulé (strates superposées de bois) en choisissant les essences (essences africaines pour l’intérieur et érable pour l’extérieur) afin que l’intervention avec la scie mécanique (action sans repentir, sorte de dessin/sculpture en bas-relief) puisse inscrire un langage protéiforme et complexe sur la surface intérieure et révéler le cœur du bois/paysage.

L’œuvre s’inscrit dans la série « ARBRES ». Elle a été fabriquée en collaboration avec l’ENSAM (École nationale supérieure des arts et métiers), Cluny (France) avec l’appui du Centre culturel canadien (Paris). Ainsi, le montage/réalisation s’est fait dans une relation avec la filière bois et une école d’ingénieur, et l’artiste.

English: This monumental sculpture introduces the notions of landscape and travel. The exterior in maple contrasts with the interior we can penetrate. The work proposes that within the tree is the memory of the landscape in which it takes place and its surroundings. The phloem , which means the interior, (here, plywood) is shaped to give to see this proposal. You enter the form, you stroke, you breathe the essences, and you listen to the sound induced by a wooden surface. See, touch, smell, hear the landscape. Produce a work of great dimension in which you could find yourself, as well as getting lost : various memories ! This was achieved by combining associations, expertise, experience and know how. The sculpture is made with peeled wood (wood stacked layers) of different species (African in the interior and maple on the exterior) so that the intervention with the chainsaw (action without repentance, kind of drawing/sculpture in low-relief) may produce a complex language on the inner surface and reveal the heart of the wood/landscape.

Part of the series « TREES », the work was made in collaboration with ENSAM (National School of Arts and Crafts), Cluny (France) with support from the Canadian Cultural Centre (Paris). Thus, the assembly/production has been achieved, in a relationship between the timber industry, an engineering school, and the artist.

jeudi 6 septembre 2012

Aurores Boréales

Albalone Fugens

Valve de Grand Clam Chinois

Huître d'eau douce

Huître Perlière

Nautilus

Valve de Pecten Orange

Nouvelle série: Coquillages et perles, etc... Tournés, retournés, détournés de leur sens, de leurs formes, les objets " a-raisonnés " par les correspondances insolites, se mettaient soudain à dialoguer sans retenue, éveillant, réveillant l'imaginaire jusqu'à notre inconscient

Nouvelle série: Au bonheur des dames

Colette

Flore

George Sand

Kiki de Montparnasse

Marie-Antoinette

La dame de la soie

Isadora

work in progress

La Vierge au suaire

Je visite cette brocante, curieuse de tous ces artefacts qui nous parviennent à travers le temps. Les statuettes se dressent virginales, provocantes, énigmatiques... Ces dernières séries 2009-à aujourd'hui,débutent la recherche sur la constitution d'un cabinet de curiosité...

dimanche 6 février 2011

Exposition à la Galerie Rouge, Cowansville, Québec

L'espace et les oeuvres

ma galeriste Mireille Brisset

samedi 6 février 2010

Série Paris et les parfums

Chanel n◦5, huile sur toile, 89x116cm, collection privée France.

Lire la suite

mardi 25 août 2009

JTI 2009.

Un nouveau trophée réalisé en acier inoxydable, qui récompense au sein de l'entrprise les actions vertes. Commande de Paris, Publicis Consultants

Lire la suite

Nouvelle série en hommage à Karl Blossfeldt (1865/1932)

Sculptures en acier inoxydables, insérées dans un boîtier avec un fond en tissus de lin. Comme une curiosité botanique.

Lire la suite

lundi 10 juillet 2006

Qui est christiane Chabot?


Notes biographiques


Née à Jonquière (Québec), Canada.
Double nationalité : canadienne et française.
Depuis 1976, vit et travaille à Montréal et à Paris.
Après des études en Arts plastiques au CEGEP de Jonquière (1969-1971) et en Arts visuels à l’Université Laval (1972-1975), c’est à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (1976-1977 et 1981-1982) qu’elle complètera sa formation.
Pendant ces 25 années de travail continu, plusieurs perspectives ont marqué sa production :

•	Hyperréalisme ;

•	Recherches sur l’histoire de l’art avec pour thèmes majeurs notamment, l’atelier, le métier, le faire et la technique et, dans un autre registre, les rapports entre modernité et postmodernité ainsi qu’avant-garde et trans-avant-garde ;

•	Recherches sur les métamorphoses de la représentation avec un travail sur l’hybridation des rapports entre abstraction et figuration ;

•	Travail sur les mythologies américaines autour des paysages urbains de Los Angeles et une recherche autobiographique sur les images mentales de l’américanité ;

•	Recherches sur le thème de la nature.

Travail mélangeant dans les premières années dessin, peinture, gravure et photographie, l’ouverture interdisciplinaire s’est progressivement imposée pour s’affirmer depuis maintenant plusieurs années, avec entre autres la sculpture, les installations, la vidéo et l’informatique.

Plus d’une vingtaine d’expositions individuelles et une trentaine d’expositions collectives, de nombreuses commandes et une présence dans de multiples collections institutionnelles et privées en Belgique, au Canada, en France, en Grande-Bretagne, en Italie et aux Etats-Unis.




Biographical notes

Born in Jonquière (Québec) Canada.
Double nationality: Canadian and French.
Since 1976, lives and works in Montréal and Paris.
After studying the visual arts at the CEGEP of Jonquière (1969-1971) and at Université Laval (1972-1975), Christiane Chabot completed her artistic training at the Paris Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (1976-1977 and 1981-1982).
Over an unbroken span of some 25 years, her work has led her along many paths:

•	Hyperrealism

•	Research in history of art, with specific emphasis on the themes of the artist’s studio, the artist’s craft, activity and techniques, and on another level, the relationship between modernity and post-modernity, as well as the avant-garde and trans-avant-garde;

•	Research into the metamorphosis of the representation with on the hybridization of the relationships between abstraction and figuration;

•	Work on American mythologies in respect of the urban landscapes of Los Angeles and autobiographical research into mental images of her American culture;

•	Reasearch on the theme of nature.

The mix of work during the early years, drawing, painting, etching and photography, led towards the opening up of an interdisciplinary perspective that has progressively become firmly established in recent years, with the inclusion of such spheres as sculpture, installations, video and computer graphics.
Christiane Chabot has had over twenty solo exhibitions, and some thirty other exhibitions have included her work. In addition to numerous commissions, her work can be found in many public and private collections in Belgium, Canada, France, Great Britain, Italy and the United States.